Ufologie Liège

Nouveau site

Bonjour, je vient de faire un nouveau site qui remplacera celui-ci, donc il n'y auras plus rien de nouveau sur se site.

Nouveau site: Ovnis: "les dernières nouvelles".

L'intelligence extraterrestre est sur le point de se révéler ...

Les experts du centre international de recherche SETI avertissent que trois grands objets non identifiés sont en train de s’approcher de la Terre. Ces objets pourraient être d’origine extraterrestre.

Les esprits ne se sont pas calmés après les films de Discovery Channel avec un commentaire choquant de Stephen Hawking. L’un des plus influents scientifiques, lauréat du prix Nobel, a fait une déclaration sensationnelle que les extraterrestres existent. Mais il supplie l’humanité de ne pas entrer en contact avec eux. Ce n’est pas la première fois que le scientifique parle des extraterrestres. Hawking est surtout connu grâce à son livre A Brief History of Time (Une brève histoire du temps) sur l'origine de l'Univers. Dans sa nouvelle série documentaire, il affirme que des formes de vie différentes existent dans de nombreuses parties de notre Univers, mais les extraterrestres peuvent tout simplement utiliser la Terre comme source de ressources pour leur développement et sont capables de l’occuper pour progresser dans leur évolution.

Les Américains se sont déjà penchés sur le problème de l'identification des créatures extraterrestres, mais pour l’instant au niveau génétique. Le professeur de génétique à l’Ecole de médecine d’Harvard Gary Ruvkun a développé une puce informatique qui peut détecter la présence de fragments des ADN extraterrestres. Cette puce devrait être intégrée dans le système de recherche du futur robot envoyé sur Mars et destiné à explorer la surface de la Planète Rouge. Le procédé prévoit que poussière de la planète soit d’abord mélangée à un réactif spécial, traitée ensuite avec des ultrasons pour détruire d’éventuels fragments organiques, et la puce peut alors analyser son contenu pour y trouver des traces d’ADN.


« Hommes verts », me recevez-vous ?...

Cela fait plusieurs dizaines d’années que les scientifiques se penchent sur la question de la vie en dehors de la Terre. Pour justifier la nécessité de recherche de la vie intelligente dans l’espace, les spécialistes américains ont décidé de faire recours au paradoxe du célèbre physicien Enrico Fermi, qu’ils perçoivent comme une contradiction entre la forte probabilité de l'existence de la vie intelligente dans l'Univers et l'absence de signes visibles de cette existence. Le scientifique a posé une question simple : « Si les civilisations extraterrestres sont si nombreuses, alors où sont-elles ? ».

Les Américains ont proposé une solution à ce paradoxe. Ils ont constaté que si l’on fixe le temps moyen de vie dans notre Galaxie à 1 000 ans, (les Terriens envoient des signaux radio dans l'espace depuis près 100 ans seulement), plus de 200 civilisations peuvent alors exister dans la Voie Lactée. Les Britanniques sont allés encore plus loin. À l'Université d'Edimbourg, on estime que dans notre Galaxie au moins 361 civilisations intelligentes existent, et leur nombre maximal pourrait atteindre 38 000.

Les progrès dans la théorie inspirent aujourd'hui non seulement les scientifiques de SETI, mais aussi des millions d’amateurs sur notre planète, qui essayent d’entendre des signaux radio des mondes inconnus depuis les années 1960. En 1977, le radiotélescope de l’Université d'Ohio a reçu un signal, qui a duré environ 37 secondes. Ce signal arrivait de la constellation du Sagittaire et était le plus fort de tous les signaux extraterrestres reçus précédemment. En 2004, le radiotélescope d'Arecibo (Porto Rico) a transmis un « appel », qui a reçu le code SHGb02 +14a, émanant de la partie de l'Univers à la frontière des constellations de Bélier et des Poissons.

Les derniers chiffres, publiés en 2008 par des scientifiques américains qui travaillent sur le programme de recherche de l'intelligence extraterrestre, sont sensationnels. Une des systèmes d’étoiles proches de la Terre pourrait être une copie conforme de notre Système solaire, mais aux premiers stades de son développement. Il n'est pas exclu, que l’homme aurait copié de cette manière une créature qui vivant dans les mondes lointains il y a plusieurs millions d’années.

Le chimiste suédois Svante Arrhenius, l'un des premiers lauréats du Prix Nobel, a exprimé à la fin du 19ème siècle l'idée de la panspermie : la vie sur Terre aurait pu être fécondée de l’extérieur par des moyens extraterrestres. La science officielle du 20ème siècle a ignoré cette hypothèse. Mais maintenant, la plupart des célèbres physiciens-théoriciens en Europe et en Russie s’intéressent activement à la question de « transposition » de vie sur notre planète, réfutant la théorie officielle que la Terre est le centre du monde, et l'Univers tourne autour de la Terre. En Russie, la théorie de l’origine extraterrestre de la vie a été justifiée par les scientifiques de l'Institut de la spectroscopie de l’Académie des Sciences de Russie.

Du point de vue philosophique, on pourrait supposer que les extraterrestres cherchent à évoluer et transmettre les connaissances qu’ils ont acquises. C’est pourquoi il serait utile pour les êtres vivants des autres planètes d'envoyer dans la galaxie des milliers de tonnes de molécules biologiques – des microcapsules d'ADN, qui contiennent toutes les informations sur le type de vie auquel elles appartiennent. Cette manière d’échanger l'information est bénéfique du point de vue énergétique. Des particules avec l’ADN envoyées dans l'espace avec une vitesse spatiale de quelques dizaines de kilomètres par seconde sont distribuées dans la Galaxie en quelques millions d'années – une période suffisante pour la perception. Au contraire, le signal électromagnétique passant à la vitesse de la lumière, se propage trop vite et contient trop peu d’information.

Une partie de ses ambassadeurs disparaîtra. Ces particules seront soit capturées par le champ gravitationnel d'étoiles et brûleront, tandis qu’une autre partie sera détruite lors de l’explosion des étoiles supernovae. Mais une certaine partie des ces particules pourrait arriver sur des planètes ayant des conditions plus favorables, comme la Terre. Si les conditions sur la planète sont appropriées, le signal biologique ne va pas disparaître sans trace. Se retrouvant dans l’eau d'une certaine température, il peut commencer à se développer. L'ADN contient beaucoup d’informations : en tout 109 unités de l'alphabet génétique composé de quatre lettres : des nucléotides. Il est difficile d’imaginer toutes les combinaisons possibles avec ces symboles. C’est ainsi que naît la vie. Les spécialistes en génétique moléculaire affirment que seulement 5 % de l'ADN de l’homme contient des informations utiles. Les 95 % restants sont des parties « excessives » de l'ADN, renfermant le secret de la vie, y compris l’information utile et nécessaire pour le développement de l’humanité. Apparemment, en atteignant « leur » niveau de développement, nous pourrions faire la même opération de diffusion de la vie dans la galaxie pour les prochains millions d'années.

Il existe une autre preuve du fait que la vie a été transposée sur Terre depuis l’Univers. De récentes études microbiologiques de l'Institut russe de la médecine spatiale montrent que la vie aurait surgi dès que des conditions nécessaires se sont créées. L'âge établi du premier gène terrien est de 3,8 milliards d'années et l'âge géologique et de la formation de la Terre - 4,6 milliards d'années. Etant donné qu’il s’agit des chiffres proches, on peut donc en conclure que nous sommes bien ces « extraterrestres » arrivés sur Terre. 
Source: http://french.ruvr.ru/2012_07_24/OVNI-scientifiques/

 

 

Selon une agence iranienne, le gouvernement américain est contrôlé par des extraterrestres qui avaient déjà aidé les Nazis

Voici certainement l’histoire la plus dingue émanant des documents révélés par Edward Snowden et des révélations sur les techniques de la NSA, la surveillance américaine. Selon l’agence iranienne Fars News Agency, le gouvernement américain est contrôlé par des extraterrestres qui avaient déjà aidé les Nazis dans les années 30.

Selon l’agence iranienne, les documents révélés par Edward Snowden font partie d’une enquête du Service de la sécurité fédérale russe (FSB), dont les informations prouvent qu’une « intelligence extraterrestre contrôle la politique américaine et internationale, et le fait depuis 1945 ».

Le Washington Post, qui a découvert la dépêche, explique cependant que l’agence d’informations, pourtant bien officielle, a l’habitude de récolter des nouvelles fantasques sur l’actualité internationale…

Et pourtant, cette histoire n’est pas nouvelle, selon le Huffington Post. Du moins, cette théorie avait déjà été évoquée dans les années 90 par l’ancien ministre canadien de la défense Paul Hellyer : selon lui, les extraterrestres sont arrivés sur notre planète, dont certains « grands blancs », qui contrôlent certains gouvernements. Mais l’ancien ministre, aujourd’hui âgé de 89 ans, a rejeté toute association avec l’agence Fars News Agency ou avec les documents d’Edward Snowden…

Edward Snowden commence à dévoiler des dossiers secrets concernant les Aliens.

Selon les documents explosifs produits par Edward Snowden, le gouvernement américain a depuis longtemps connaissance que des espèces plus avancées que les humains sont parmis nous.

Edward Snowden, est en train de dévoiler des documents de surveillance de la NSA au Venezuela dont il a obtenu l'asile.

Snowden est prêt à partager des documents choquants au monde qui peuvent faire éclater des gouvernements.

Il a déclaré ceci :

" Les plus hauts niveaux de gouvernement ne savent pas quoi faire au sujet des OVNIS, et l'histoire officielle qu'ils sont tout simplement des ballons météorologiques ou de phénomènes naturels ne tient plus. 
Dans tous les cas, les documents parlent des ovnis comme si ils étaient sûrement guidés par une intelligence supérieure à la notre.

Les observations les plus inexplicables sont des véhicules qui ont été repérés sortant de la mer et entrant directement en orbite solaire.

Parce que les informations sur les systèmes de suivi de missiles balistiques et les sonars en haute mer sont gardés comme des secrets d'État, les scientifiques n'ont pas accès aux données sur ces objets.

Cependant, la plupart des entrepreneurs à la DARPA sont sûrs qu'il ya une espèce plus intelligente que l'homo sapiens vivant dans le manteau de la Terre. Ce qui parait logique si vous y pensez car que c'est le seul endroit où les conditions ont été plus ou moins stable depuis des milliards d'années.

Les extrêmophiles peuvent vivre à des températures différentes que nous, et ils ont été en mesure de prospérer et de se développer à un rythme apparemment plus accéléré parce qu'ils ont tout simplement évolué sans avoir a subir les vicissitudes que nous avons eu à la surface.

Le président reçoit des briefings quotidiens sur leurs activités. Les analystes estiment que leur technologie est si avancée que nous avons peu de chances de survie en cas de guerre contre eux.

Le sentiment général est que nous ne sommes que des fourmis de leur point de vue, il ya donc peu de chance qu'ils tentent de communiquer avec nous."

Les critiques pourront dire que ces révèlations n'en sont pas car tout ceci est parfaitement connu par les Ufologues et exo-politiciens.

Tout comme PRISM nous a éclairé d'une nouvelle lumière sur allées et venues dans les systèmes informatiques ECHELON de la NSA , les radars à pénétration profonde de la terre ont révélés dans les années 1990 les vastes complexes de villes souterraines.

On a donc des Aliens (au moins 80 races différentes dont certaines nous ressemblent parfaitement) venus de l'espace et d'autres qui ont toujours été là (meme avant nous ?) sous terre dans des villes souteraines.

Je le redis, rien de neuf sous le soleil, tout ceci est bien connu, la seule chose c'est que ce coup ci ca vient de Snowden.

Source: http://stopmensonges.com/edward-snowden-commence-devoiler-des-dossiers-secrets-convernant-les-aliens/

L’ex ministre Canadien de la Défense : Les Aliens nous donneraient plus de technologie si nous cessions de faire la guerre

Paul Hellyer, qui a longtemps insisté que des extraterrestres ont visité la Terre pendant plusieurs années, a déclaré que quand les aliens ont vu la bombe atomique ils ont décidé que nous étions une grosse menace pour le cosmos.

 

Je ne veux pas vous déranger dans ce que vous êtes en train de faire en ce moment, mais apparemment quatre différentes espèces d’extraterrestres ont rendu visite à la Terre pendant des milliers d’années.

Je n’ai pas vraiment les preuves dans les mains, mais Paul Hellyer, qui fut le ministre de la défense Canadien, dit qu’il les a.

Dans une interview avec Russia Today, Hellyer expliqua (comme si c’était évident): « Bien sur, il y a eu bien plus d’activité ces quelques dernières décennies. »

La raison pour cela, dit-il, est que l’homme a été suffisamment stupide pour avoir inventé la bombe atomique. Les extraterrestres effrayés à l’idée que nous allions l’utiliser encore (et encore) et que cela affecterait tout l’équilibre du cosmos.

Ergo, chaque visite semble avoir été symbolisée par: « Que font-ils dans cet asile de fou aujourd’hui? »

Hellyer a suggéré qu’il y a des dénonciateurs du style d’Edward Snowden qui ont déjà révélé la connaissance gouvernementale de visites extraterrestres. « Ca ne prend pas longtemps donc mettez vos doigts dessus, » dit-il.

Hellyer est peut être moins convaincant en ce qui concerne sa propre expérience avec les ovnis. Il a déclaré en avoir vu un, mais quand on lui demanda à quoi il ressemblait il répondit:« Il ressemblait juste à une étoile. »

Il ajouta: « L’étoile de Bethléem est l’une des soucoupes volantes de Dieu. »

Hellyer avait pour habitude de croire qu’il y a entre 2 et 12 espèces différentes d’extraterrestres. Maintenant, il dit avoir reçu des rapports qu’il pourrait y en avoir jusqu’à 80.

Ce qui est peut être le plus intéressant pour notre espèce ego-centrée est qu’apparemment certaines nous ressemblent comme deux gouttes d’eau. En effet, il a déclaré qu’il y a deux extraterrestres qui sont allés faire du shopping, habillées en bonnes soeurs, et personne ne s’en est rendu compte.

Pourquoi les gens auraient soupçonné quoi que ce soit? C’était à Las Vegas. Essayez de faire ça à Springfield dans l’Illinois.

Au cas où vous sentez que vous en avez peut être rencontré un dans votre ville natale, certains sont grands (« blonds nordiques »), certains sont petits (« petits gris »), et certains ressemblent à des aliens que l’on voit dans les dessins animés.

A ce niveau là, vous pourriez être inquiétés de savoir si ces aliens nous veulent du mal. Hellyer dit que seulement une ou deux espèces peuvent être menaçantes. Il n’a pas mentionné si elles parlaient le Klingon.

Dans des déclarations précédentes, Hellyer insista que les aliens sauraient nous rendre plus vert/écolo.

Les aliens aimeraient, il semblerait, nous apprendre à avoir des meilleures façons de vivre. Hellyer croit, cependant, qu’ils attendent que nous soyons d’accords. De plus, ils ont peur que s’ils se révélaient nous serions en état de crise.

Honnêtement, c’est comme si tous ces aliens n’avaient jamais vu une seule série de science fiction. Nous leur avons imploré de nous aider pendant plusieurs années.

Vous vous demanderiez, cependant, le niveau de leur technologie. Les aliens sont « à des années lumières » devant nous. Et, apparemment, « La plupart des choses que nous utilisons de nos jours, nous les avons obtenues d’eux. »

Voila d’où vient Samsung Galaxy.

Les puces électroniques et les gilets pare balle sont deux d’autres créations qui, d’après le très sérieux Hellyer, proviennent de sources spatiales.

Nous pourrions obtenir bien plus de technologies de leur part « si nous faisions nos affaires dans la paix. »

Hellyer est concerné du fait que nous pourrions vraiment avoir besoin des capacités de Star Wars « si nous détruisons tous les OVNIs qui apparaissent dans notre espace aérien. »

Il est facile de dire qu’Hellyer vient, eh bien, d’une autre planète. Mais notre obsession de ce qui existe dément, sûrement, notre aversion considérable de ce que nous sommes devenus.

Peut être que le plus difficile à avaler est la notion d’Hellyer que la majorité des espèces aliens sont bénignes, aimantes, et progressives.

Être supposément à la portée de meilleures attitudes et technologies – et pas seulement les recevoir parce que nous les leur demandons – semble être le point culminant de la tragédie.

Donc, chers extraterrestres, pourriez-vous simplement nous prouver vos voies bienfaisantes car j’ai trois choses qui me démangent en ce moment même. Vous savez ce qu’elles sont, car vous avez la technologie, pas vrai ?

Source: http://www.nouvelordremondial.cc/2014/01/06/lex-ministre-canadien-de-la-defense-les-aliens-nous-donneraient-plus-de-technologie-si-nous-cessions-de-faire-la-guerre/

 

 

 

Un avion manque d'heurter un OVNI

Un pilote d'avion affirme avoir failli entrer en collision avec un "OVNI" non loin de l'aéroport d'Heathrow au Royaume-Uni.

L' incident s'est produit alors que l'Airbus A320 survolait la campagne de Berkshire, à environ 30 kilomètres de l'aéroport d'Heathrow à Londres. Le pilote a signalé qu'un objet volant non identifié était sur le point d'entrer en collision avec l'avion. Selon lui, l'OVNI se dirigeait si rapidement vers eux que la collision était inévitable. 

Finalement, la "chose" est passée à quelques mètres de l'avion sans le toucher. D'après le pilote, cet étrange objet était de couleur argentée et avait la forme d'un ballon de rugby. La tour de contrôle n'a cependant aucune trace de cette mystérieuse apparition. Les avions qui se trouvaient à proximité de l'airbus au moment des faits n'ont pas non plus été en mesure d'apporter plus d'informations. 

Cette observation est survenue le 13 juillet dernier aux alentours de 18 heures mais ce n'est qu'aujourd'hui que le rapport sur cette étrange histoire a été publié. Celui-ci mentionne qu'il n'a pas été possible d'identifier l'objet croisé dans le ciel ce jour-là.

Source: http://www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolite/article/detail/1768649/2014/01/06/Un-avion-manque-d-heurter-un-OVNI.dhtml

L’Association Alcione vous offre une copie gratuite du livre « Hercolubus ou Planète Rouge »

Pour avoir le texte aller dans "menu" en dessous du truc ou il faut s'inscrire ou se connecter puis aller dans Association Alcione

 

 

 

Opération Suricate Stratos

Lien de la vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=84TZT4xf8vk

Lien du site: http://www.operation-suricate.fr/?page_id=979

Le 25 Janvier 2014, à 15h00 heure de Paris, 14h00 UTC/GMT, aura lieu le lancement du projet « Suricate Stratos », consistant à envoyer dans la stratosphère (environ 27000 m) UNE FIGURINE représentant un suricate, et de réaliser en parallèle une expérience de physique des plasmas.

Opération Suricate 2014

Il pourrait y avoir des sondes extraterrestres partout

Si vous vous êtes récemment demandé ce qui rendait les théoriesmathématiques si palpitantes, voici une piqûre de rappel. Selon une récente étude, des sondes extraterrestres pourraient déjà se trouver dans notre galaxie.

Des chercheurs de l’Université d’Edimbourg ont publié un papier dans l’International Journal of Astrobiology qui cherche à mettre en lumière si oui ou non, la présence de sondes extraterrestres au sein même de notre système solaire est de l’ordre du possible.

Nos éminents scientifiques se sont basés sur une théorie intitulée paradoxe de Fermi, nom donné à une série de questions que s’est posée le physicien italien Enrico Fermi en 1950, alors qu’il débattait avec des amis de la possibilité d’une vie et d’une visite extraterrestre.

Ce paradoxe explore la contradiction entre la forte probabilité qu’il y ait d’autres vies intelligentes dans l’univers et le fait que les humains n’aient pas eu de contact avec des civilisations extraterrestres.

Toujours selon cette théorie, notre soleil est un minot, en comparaison des autres étoiles de la Voie Lactée. Ceci explique qu’il ne se soit pas écoulé assez de temps pour qu’il soit raisonnable de songer qu’une autre civilisation ait découvert la Terre.

Les chercheurs ont imaginé trois scénarios différents, en effet nous ne savons pas quels types de technologie pourrait utiliser une autre espèce évoluée. L’un veut que les sondes volent en utilisant l’énergie provenant d’une source interne, l’autre affirme que les sondes exploitent la puissance du champ gravitationnel des étoiles, et le dernier où les sondes seraient propulsées d’une étoile inconnue, comme avec une fronde.

Selon les résultats mathématiques, une civilisation pourrait envoyer des sondes spatiales auto-réplicantes (évidemment) afin d’explorer la galaxie en seulement 10 000 000 années, un clin d’oeil dans le grand schéma des choses.

L’absence de contact avec les sondes extraterrestres pourrait indiquer qu’aucune civilisation n’est encore suffisamment avancée, ou qu’ils veulent juste nous éviter. Une autre possibilité reste un peu plus déconcertante, il pourrait y avoir des sondes extraterrestres partout, mais nous ne sommes tout simplement pas assez intelligents pour les repérer.

En extrapolant, ces scientifiques sont à deux doigts de nous dire que les aliens sont parmi nous. Euuuuh…

Source: http://www.gizmodo.fr/2013/07/22/sondes-extraterrestres.html

Équation cherche extraterrestre

 Une nouvelle équation a été mise au point aux États-Unis pour calculer la probabilité de détecter des formes de vie sur d'autres planètes. Ce n'est pas la première fois que les mathématiques servent à chercher des extraterrestres.

N=N*xf(q)xf(hz)xF(o)xF(l)xF(s) : c’est peut-être la nouvelle clé mathématique de la quête humaine d’une vie extraterrestre. Cette équation, élaborée il y a une semaine par l’astrophysicienne duMassachusetts Institute of Technology (MIT) Sara Seager, tente en fait de déterminer la chance de trouver une forme de vie ailleurs que sur la Terre dans les dix années à venir.

Le N dans la formule de cette spécialiste des exoplanètes (les planètes qui sont en orbite autour d’une étoile autre que notre soleil) représente le nombre de planètes ayant une signature gazeuse anormale qui peuvent être détectées dans la prochaine décennie.

Pourquoi chercher de tels astres ? S’il existe sur une planète un gaz qui ne devrait pas y être naturellement, c’est qu’il est produit par une forme de vie. “Sans la vie sur Terre, il y aurait 10 milliards de fois moins d’oxygène. Si des extraterrestres observaient notre planète, ils devraient déduire notre existence de par cette concentration d’oxygène”, assure Sara Seager au site scientifique américain io9.

Deux planètes ?

Selon ses propres calculs, on devrait découvrir deux planètes qui ont une signature gazeuse anormale dans les dix années à venir. De quoi mettre du baume au cœur à ceux qui grâce à des téléscopes spatiaux tels que Kepler chassent les exoplanètes habitables. Pour l’heure, sur les plus de 850 planètes extra-solaires confirmées depuis la fin des années 1990, aucune ne rentre encore dans cette catégorie.

Sara Seager n’affirme pas que ses calculs sont paroles d’évangile. Les autres termes de son équation sont des variables dont la valeur peut différer au fil du temps et selon les scientifiques qui se penchent dessus. Ainsi, par exemple, N* est le nombre d’étoiles dans une observation et F(o) le nombre de systèmes observables : deux termes de l’équation qui devraient évoluer au fil des avancées technologiques.

L’après Drake

La scientifique n’est pas la première à mettre au point une approche mathématique de la quête d’une forme de vie extraterrestre. En fait, jusqu’à présent les débats autour de cette question s’inspiraient tous ou presque d’une équation mise au point en 1961 par l’astronome américain Frank Drake, le père du projet SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence), un programme qui, depuis plus de 50 ans, écoute l’espace dans l’espoir de capter des signaux extraterrestres.

Contrairement à l'équation de Sara Seager, qui s’attache aux exoplanètes, la formule de Drake cherche à déterminer le nombre de civilisations extraterrestres dans l’univers. Pour lui, il y en a cinq en plus de la nôtre. Mais les termes de cette ancienne équation sont moins scientifiques que ceux de la chercheuse du MIT : ils font appel à des notions comme “la fraction des planètes habitées désireuses et capables de communiquer” ou encore à la “durée de vie moyenne d’une civilisation”.Autant de variables auxquelles chacun peut donner sa propre valeur.

“C’est une manière merveilleuse et novatrice de réfléchir à l’existence d’autres formes de vie intelligente, mais il y a trop d’inconnues impossibles à quantifier”, explique Sara Seager à propos de l’équation de Drake. Pour autant, elle ne pense pas que son équation doit remplacer celle de son illustre prédécesseur. Il s’agit plutôt d’une formule complémentaire qui se nourrit des avancées technologiques, comme le téléscope Kepler, et des observations effectuées depuis 60 ans.

Source: http://www.france24.com/fr/20130628-alien-mathematique-equation-vie-extraterrestre-exoplanete-mit-drake-seti

 

Mars menacé par un astéroïde de 50km en octobre 2014

Une nouvelle comète découverte il y a quelques semaines frôlera mars en octobre 2014. les astronomes estiment que le risque de collision avec la planète rouge n'est pas à exclure...

C/2013 A1 est, pour l'heure, son nom scientifique. La comète découverte il y a quelques semaines à l'observatoire de Siding Spring, en Australie, pourrait bien voler la vedette à la chute d'astéroïdes dans l'Oural, le 15 février dernier. Et pour cause : selon le site Futura-sciences qui relaie l'information, elle frôlera de très près la planète Mars en octobre 2014 et pourrait entrer en collision avec elle.

 Selon les calculs des astronomes, dont le chasseur de comètes Robert H. McNaught qui l'a découverte, C/2013 A1 passera le 19 octobre 2014 à quelque 110.000 km de la planète rouge. La marge d'erreur n'exclut pas une collision, explique encore Futura-sciences.

Un cratère de 500 km

Le noyau de la comète pourrait atteindre un diamètre de 50 km selon les experts. Un astre d'une telle masse provoquerait un gigantesque cataclysme et creuserait un cratère de 500 km de diamètre.

Bien que les risques d'une collision restent relativement faible – les mesures vont s'affiner ces prochains mois -, le passage de C/2013 A1 offrira une vue imprenable depuis le sol martien. Reste à espérer que les caméras de l'orbiteur MRO et des rovers Opportunity et Curiosity nous envoient quelques inoubliables clichés de ce phénomène céleste rarissime.

Par comparaison, le cratère de la météorite qui aurait fait disparaitre les dinosaures a creusé un cratère de 200km. Quels dégâts pourraient causer un tel astéroïde ? Il se déplace à une vitesse comprise entre 50 000 et 100 000 km/h. Pas besoin, donc, d'être bien gros pour dégager une énergie considérable. L'impact d'un tel objet, de 5 mètres de diamètre seulement, dégage une énergie équivalente à celle libérée par la bombe d'Hiroshima ; de 50 mètres, et c'est comme si 1000 bombes atomiques explosaient simultanément. Donc un astéroîde de 50km dégagerait une explosion équivalente à 1 millions de bombes atomiques. De qui pulvériser la surface de la planète Mars. Un tel phénomène serait forcément une rareté cosmologique à l'échelle de notre système solaire et cela serait également un évènement observable avec un simple télescope. Ce cataclysme serait donc relayé par l'ensemble des médias et ferait la une des revues sciences pendant des semaines.

En attendant, aux USA et selon une information qui vient de tomber sur CNN – Taber Mac Callum, PDG de Parangon Space Corp Development et Dennis Tito ont annoncé qu’ils envisageaient d’envoyer un couple de terrien vers Mars. Le voyage durerait 501 jours. Le projet doit être dévoilé au National Press Club à Washington.

La mission devrait décoller en 2018. Il ne s’agirait pas de faire atterrir le vaisseau sur la planète Mars comme souhaite le faire la Nasa au cours de siècle mais de se rapprocher de la planète rouge avant de revenir sur Terre.

Tito a créé la Fondation Inspiration Mars et n’est pas un inconnu puisqu’il est le premier touriste à être parti dans l’espace. C’était en 2001 à bord d’une fusée russe qui a amené le philanthrope américain jusqu’à la Station Spaciale Internationale.

Selon Mac Callum, le voyage pourrait se faire pour moins de 1 milliard de dollars, ce qui est peu si l’on compare au coût pour la NASA d’un atterrissage sur Mars.

Plusieurs défis se posent à Tito et Mac Callum. Le retour dans l’atmosphère terrestre et la question de la protection thermique mais surtout l’exposition du couple aux radiations qui selon  Mac Callum ramènerait sur terre un homme et une femme prématurément âgés.

2018 n’a pas été choisie au hasard. Cette année là, Mars sera plus proche de la Terre qu’elle ne l’a jamais été.

Mais l'hypothétique chute d'un astéroïde sur la planète Mars pourrait ruiner les ambitions pour des décennies. La planète Mars fait rêver l’humanité depuis près de quatre siècles ; depuis que, armés de ces « longues lunettes à faire peur aux gens » qu’évoque Molière, les astronomes du XVIII e siècle ont découvert que la planète rouge était une lointaine cousine de la planète bleue… Aujourd’hui même, Mars est étudiée sous toutes les coutures par trois satellites installés autour d’elle.

Source: http://www.laterredufutur.com/accueil/index.php/espace/415-mars-menace-par-un-asteroide-de-50km.html

×